Vous avez certainement entendu dire que « lorsque l’on a de la sauge dans son jardin, on ne va plus chez le médecin ». Ah la sauge, cette plante aromatique qui pousse si bien dans nos jardins, a de nombreux secrets. Je vais vous en dévoiler quelques-uns ici.

Sauge officinale
Salvia officinalis (famille des Lamiacées)

Cycle: Vivace, plante mellifère

Exposition: Plein soleil même brûlant

Distance de plantation: 0,5 à 0,8 m

Rusticité: jusqu’à – 15°

Floraison : de mai à août

Hauteur: 0,40 à 0,50 m

Partie récoltée: fleurs et feuilles

Description

La sauge officinale est un sous-arbrisseau souvent cultivé dans les jardins comme une plante culinaire et médicinale ou tout simplement pour la beauté de son feuillage et de ses fleurs, comme plante ornementale. On l’appelle aussi herbe sacrée, utilisée en ésotérisme pour purifier et les lieux des mauvais esprits.

La tige mesure de 20 à 30 centimètres et est très rameuse. Les feuilles, opposées, elliptiques, inférieures pétiolées, rugueuses, à bord dentelé, réticulées, molles, à dessus blanchâtre.

Les feuilles persistent l’hiver grâce au revêtement de poils laineux qui les protège.

Les fleurs sont grandes, groupées à la base des feuilles supérieures. L’ensemble forme de grands épis.

La sauge est commune en Europe, plus spécialement dans les régions méridionales

La Culture

Cette plante aromatique est facile à cultiver. Peu exigeante, elle se contentera aussi bien d’un sol calcaire ou siliceux. Elle préfère les sols légers, sablonneux et légèrement frais, avec une exposition de plein soleil.

Semis
  • Le semis est réalisé en caissette au printemps dans un substrat drainant.
  • Puis, recouvrez de sable et saupoudrez de charbon de bois pour éviter la fonte des semis.
  • Ensuite arrosez à peine pour humidifiez l’ensemble.
  • A 4 vrai feuilles (et non cotylédons), rempoter les plus beaux plants dans un godet avec un mélange de terreau et de terre du jardin.
  • Vous pourrez mettre en terre au printemps suivant.
Multiplication

Par semis, marcottages ou bouture. Ma spécialité est de multiplier la sauge par bouturage. Ce qui est plutôt rapide et facile en prélevant des boutures en mars ou en août-septembre. La période idéale est de couper la bouture en fin de lune montante et de la mettre dans de la terre à semis en début de lune montante. Son taux de réussite est très élevé. L’inconvénient reste le clonage intensif qui peut transmettre les maladies d’une plante à l’autre. Mais pour un petit jardin, c’est une technique peu coûteuse.

L'entretien

Il y a deux périodes pour la taille, en automne et au printemps. N’ayez pas peur de couper vers l’intérieur tout en laissant quelques petites feuilles afin de réduire la formation de ligneux. Votre sauge repartira de plus belle.

L’arrosage est inutile lorsque la sauge est bien installée au jardin

Son utilisation

Soin énergétique

Le bâton de sauge est reconnu pour purifier les lieux des esprits. On utilise en général la sauge blanche mais la sauge officinale est aussi efficace. En chamanisme, sa fumée est utilisée pour nettoyer l’aura avant de partir en « voyage chamanique ».

En infusion

En phytothérapie, la sauge officinale possède plusieurs vertus. En voici quelques utilisations :

  • Soulage les crampes d’estomac, les ballonnements et les gaz tout en régulant la digestion.
  • Stimule la mémoire et apaise les humeurs
  • Régule les bouffées de chaleur, la transpiration. Elle soulage les règles douloureuses
  • Dans le dernier mois de grossesse, elle prépare à l’ (Ne pas utiliser dans les premiers mois de grossesse pour son effet abortif)
  • Réduit la lactation pour préparer le sevrage de bébé
  • En gargarisme pour soulager les maux de gorge.
  • Indiquée en cas de trouble ORL (sinusite, pharyngite, rhume, …)
  • En bain de bouche, elle favorise l’hygiène buccale et limite de développement des bactéries.
  • En bain de pieds contre les verrues (explication dans le groupe « joli thym en action »)
  • En massage du cuir chevelu pour redonner brillance et tonus aux cheveux.

 

En décoction

En décoction très concentrée, elle soulage les piqûres de guêpe et d’abeille. A utiliser seulement en externe (cataplasme de feuilles, infusion en compresse).

En externe

Pour un usage cosmétique, la sauge est utilisée contre les peaux grasses et en masque pour un teint éclatant.

En inhalation

En inhalation, la sauge est recommandée pour les sinusites, pharyngites, rhume, … 

Dans la cuisine

La sauge s’utilise dans les plats riches pour faciliter leur digestion mais également en infusion dans une sauce. Laissez votre imagination vous surprendre.

Précaution d'emploi

La sauge ne doit pas être utilisée plus de deux semaines en usage interne et une semaine en application locale. A savoir, la sauge consommée en grande quantité, peut provoquer chez l’homme des troubles de l’érection.

Je ne parle ici que d’infusion de sauge et non d’huile essentielle qui peut être dangereux pour les femmes enceintes, les épileptiques, les cas d’hyperoestrogénie et de cancers hormono-dépendants.

De plus, la sauge officinale peut provoquer des interactions avec d’autres médicaments. Il est important de demander conseil à votre médecin avant son usage.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *